Baromètre GAC Technology 2015 : l'énergie dans les flottes automobiles -

Baromètre GAC Technology 2015 : l’énergie dans les flottes automobiles

10 octobre 2015

Les indicateurs

Définition

L’indicateur de l’année n mesure une évolution entre la période de référence de l’année 2011 et l’année n (indice de référence pour l’année 2011 : 100). Par exemple :

  • Un indicateur de 105 pour 2012 signifie une augmentation de 5% par rapport à 2011 (indice de référence : 100),
  • Un indicateur de 90 pour 2013 signifie une diminution de 10% par rapport à 2011 (indice de référence : 100).

 

IndicateursIndice 2011Indice 2012Indice 2013Indice 2014Indice 2015
Véhicule électrique100249294451622
Rallongement durée vie contrats LLD100232161233305
Classe CO2 moyenne10095868691
Véhicules Diesel100103103106110
Frais de restitution10082958581
Véhicules Hybride100249710236510006

 

Ce que nous disent ces indicateurs

Part du véhicule électrique dans les parcs : en constante augmentation

L’indicateur mesuré est la proportion de véhicules 100% électrique par rapport au nombre total de véhicules en parc. Ainsi, la proportion de véhicules électriques a augmenté de 522 % en 2015, par rapport à 2011, passant de 0,1% à 0,42%.

Les véhicules électriques continuent leur progression dans les parcs automobiles professionnels. Il ne s’agit donc pas d’un feu de paille mais belle et bien d’une tendance de fond. Les véhicules électriques continuent de séduire les parcs automobiles professionnels mais leur part reste faible, seulement 0,42% du parc en 2015.

Les véhicules hybrides passent devant les véhicules électriques.

L’indicateur mesuré est la proportion de véhicules hybride par rapport au nombre total de véhicules en parc, le tout rapporté à la période de l’indice de référence (100) de l’année 2011.

La part des véhicules hybrides en parc a connu une croissance exponentielle depuis 2011, + 9000%. Les gestionnaires et les conducteurs sont plus enclins à prendre ce type de véhicules : un véritable intermédiaire entre le diesel/essence et le 100% électrique.  Cette incroyable augmentation est à relativiser. Les véhicules hybrides étaient pratiquement inexistants en 2011 et leur part représente aujourd’hui 0,9 % du parc passant devant les véhicules électriques. .

Rallongement durée vie contrats LLD

L’indicateur mesuré est la proportion de contrats LLD ayant fait l’objet d’un rallongement de durée sur le nombre total de contrats LLD en parc, le tout rapporté à la période de l’indice de référence (100) de l’année 2011. Ainsi, le nombre de ‘contrats rallongés’ a augmenté de 205 % en 2015 par rapport à 2011. En 2015, 9,9% des entreprises ont rallongé leur contrat de location longue durée.

La tendance observée en 2014 s’est ainsi confirmée en 2015.

Classe CO2 moyenne

L’indicateur mesuré est la classe CO2 moyenne des parcs, le tout rapporté à la période de l’indice de référence (100) de l’année 2011. Ainsi, la classe CO2 moyenne des parcs a augmenté en 2015 (121 g de CO2/Km) après une belle diminution entre 2013 et 2014 passant au-dessus de l’émission moyenne du parc auto français : 117 g de CO2/Km (Source : Ademe). L’évolution de la classe CO2 pour l’année à suivre dépendra fortement du bonus-malus écologique 2016, du nouveau barème TVS 2016 et de l’effort des prestataires pour proposer des véhicules répondant à la problématique écologique et financière des gestionnaires de parc.

Part du véhicule diesel dans les parcs : Retour vers le passé

L’indicateur mesuré est la proportion de véhicules diesel par rapport au nombre total de véhicules en parc, le tout rapporté à la période de l’indice de référence (100) de l’année 2011.

La part des véhicules diesel dans les flottes automobiles professionnelles continue de croitre pour attendre 92% du parc. En cette année 2015, la solution diesel semble être celle qui répond aux mieux aux besoins et aux problématiques des gestionnaires de parc. Cette tendance risque de se confirmer avec le nouveau barème du bonus-malus écologique 2016.

Frais de restitution : le travail des gestionnaires porte ses fruits

Le montant des frais de restitution est un sujet qui retient particulièrement l’attention des gestionnaires. Sous l’effet d’un travail de fond en lien avec les directions achat, services généraux et ressources humaines, les gestionnaires ont ainsi pu stabiliser le montant des frais de restitution, le maintenant à 636€.

 

Partagez l'article sur