Les Véhicules Autonomes : Un atout réel pour les entreprises de demain ? -

Actualité

Les Véhicules Autonomes : Un atout réel pour les entreprises de demain ?

4 avril 2019

Les véhicules autonomes

Le véhicule connecté, La voiture autonome… C’est le sujet phare du monde automobile, qui bouleversera dans les prochaines années le secteur et nos habitudes de conduites. Mais cette nouvelle technologie peut-elle être un atout dans le monde de l’entreprise ? Comment les véhicules autonomes pourront répondre aux enjeux de demain ?

Qu’est-ce qu’un véhicule autonome aujourd’hui ?

Rappelons-le, un véhicule autonome est un véhicule automobile apte à rouler, sur route ouverte, sans intervention d’un conducteur.
Depuis quelques années certaines entreprises du secteur automobile se sont lancées dans la création de voiture autonome. Nous connaissons tous, les géants américains comme Google avec sa filiale Waymo, Uber ou encore Tesla. Toutes ces marques testaient encore leur voiture en 2018 et se préparaient à un lancement commercial prochain. La sortie de ces véhicules autonomes semble donc toute proche, mais les prototypes ont connu des incidents techniques qui ont ralenti la dynamique autour du marché et crée une forme de désillusion. Les attentes que visaient les entreprises du secteur ont été revues à la baisse et la voiture totalement autonome est prévue dans plusieurs années pour beaucoup d’experts dans le domaine.

La voiture autonome connait 5 niveaux d’autonomie :

Le premier niveau est déjà connu dans le marché actuel de l’automobile. L’ordinateur de bord peut si le conducteur le souhaite, prendre en charge la vitesse ou encore la trajectoire du véhicule. Le conducteur doit donc gérer l’une des deux fonctions et le reste de la voiture.

Le deuxième niveau correspond au plus haut autorisé en France actuellement. Le conducteur peut déléguer la gestion de la vitesse et la direction en même temps mais il doit garder les mains sur le volant et reprendre à tout moment le contrôle si besoin.

Le troisième niveau existe déjà dans certains pays comme l’Allemagne et devrait apparaitre prochainement en France. Il s’agit de la possibilité de lâcher le volant à basse vitesse.

Le quatrième niveau le véhicule pourra conduire seul si les conditions sont réunies (marquage au sol, bons capteurs etc.) Le conducteur pourra alors vaquer à ses occupations.

Le cinquième niveau le véhicule pourra prendre en charge la conduite sans assistance humaine et sans avoir de conditions particulières.

Les voitures autonomes : un atout réel pour les entreprises ?

Comme nous avons pu le voir, les voitures autonomes auront un impact très important dans les habitudes de conduites des particuliers. Leur permettant petit à petit de les soulager de la conduite et ainsi ouvrir les portes vers une mobilité pour tous. Mais quand est-il des entreprises ? En quoi les véhicules autonomes pourront être un atout ?
Nous pouvons donc imaginer qu’un véhicule autonome pourra apporter différents avantages dans l’usage professionnel.

Tout d’abord, le véhicule autonome aura une meilleure conduite, plus fluide et stable, ce qui aura un impact non négligeable sur la maintenance du véhicule. De plus, le respect des limitations de vitesse permettra une réduction d’utilisation d’énergie et par conséquent, le véhicule sera plus respectueux de l’environnement.
La sécurité apparait ici comme un avantage crucial pour une entreprise. La conduite humaine qui n’est pas infaillible parait moins fiable, avec des comportements à risques, contrairement au système d’une machine.

Pour les entreprises, il est souvent difficile aujourd’hui de récupérer en temps réel les informations en lien avec le véhicule (la consommation, le type de conduite etc.). Demain, les véhicules autonomes transmettront directement toutes ces données aux entreprises, qui pourront donc adapter par la suite leurs différents critères.
Tous ces avantages permettront aux entreprises de faire des économies importantes et durables.

Comment les entreprises pourront-elles utiliser les voitures autonomes ?

La voiture autonome pourra dans un premier temps être utilisée comme une navette au sein des entreprises ayant un grand site (Usine). Elle permettra donc aux salariés d’avoir accès à une mobilité plus fluide au sein des locaux. Contrairement aux navettes déjà existantes, allant d’un point A à un point B, le véhicule autonome pourra s’arrêter pour prendre des salariés en chemin et ainsi permettre un réel gain de temps. Cette utilisation du véhicule autonome sera donc en lien avec l’idée de partage et non plus de l’individuel.

Concernant les utilisations d’un véhicule autonome en dehors de l’entreprise, il sera possible d’imaginer que les collaborateurs qui sont souvent en déplacements (commerciaux) pourront donc voir leur trajet autrement. Grâce au niveau 5 d’autonomie, le salarié pourra gagner en sécurité et temps, des facteurs aujourd’hui important pour les entreprises. En effet, la voiture conduira entièrement seule, sans l’intervention du salarié qui pourra donc en profiter pour travailler, se reposer ou autre. Ce gain de temps, permettra une meilleure productivité.

L’avenir des véhicules autonomes

Bien que nous soyons encore loin du véhicule 100% autonome, les entreprises commencent à réfléchir à ses solutions de mobilité et à imaginer de nouveaux fonctionnements. L’investissement de départ sera assez important, mais au fur et à mesure du temps la technologie se normalisera et sera plus abordable. Certaines entreprises seront pionnières dans cette utilisation et permettront de consolider la confiance encore difficile envers ces machines.

Partagez l'article sur